TREZOOR

Histoire et Patrimoine du Muséum et de l’Institut Zoologique

Une nouvelle salle à découvrir dès le 16/06/2017 !

L’Aquarium-Muséum Universitaire de Liège est, a priori, une Institution où l’on va découvrir à la fois des spécimens d’animaux vivants et des spécimens d’animaux préservés – naturalisés, conservés en fluide ou sous forme de squelettes. À juste titre d’ailleurs.

Mais les collections universitaires du Muséum renferment également des objets patrimoniaux remarquables, des témoins d’une grande valeur scientifique, historique ou artistique, et qui illustrent l’histoire des sciences naturelles. Ces objets patrimoniaux sont dignes d’être, tous ensemble, désignés comme « Trésors du Patrimoine zoologique » et exposés dans une nouvelle salle permanente complètement réaménagée.

Trois grandes thématiques sont abordées dans le parcours de l’exposition permanente :

Vous y découvrirez, entre autres, les remarquables modèles d’animaux en verre des Blaschka - une collection prestigieuse et unique en Belgique très prochainement classée et qualifiée de trésor du patrimoine par la Fédération Wallonie Bruxelles - , une vaste collection de modèles anatomiques et embryologiques en cire du 19° siècle - embryons humains, larves de plancton, acariens, écrevisse… - , des spécimens, des carnets de voyages et des aquarelles du naturaliste explorateur Comte de Castelnau (1812-1880), des spécimens naturalisés d’espèces éteintes tels le Thylacine, le Loup de Tasmanie, ou le Dronte - le « Dodo d’Alice au pays des merveilles - , des spécimens-types comme la Sotalie – un petit dauphin - découverte par Édouard Van Beneden, etc…

Ce nouvel espace muséal permanent, situé en mezzanine du péristyle d’entrée de l’Institut zoologique retrace également l’histoire des collections de sciences naturelles de l’Université depuis 1817 jusqu’à … « et demain ? » en s’arrêtant sur les personnages illustres de l’Institut tels Édouard Van Beneden ou encore Marcel Dubuisson, et avec un clin d’oeil aux cabinets de curiosité d’antan où seront présentés les spécimens les plus anciens. L’art de la taxidermie, la naturalisation des spécimens, y est illustré en comparant les méthodes anciennes et nouvelles : ne pas manquer le lion géant dès l’entrée ! Enfin le visiteur (re)découvrira les deux oeuvres qui l’encadrent : le vitrail de Lismonde et la Genèse de Paul Delvaux.

La nouvelle salle a été complètement aménagée en tenant compte des conditions les plus optimales en matière de conservation préventive : fermeture et isolation totales par du vitrage, régulation thermique, éclairage adapté… pour assurer la pérennité de ces objets parmi les plus précieux des collections du Muséum et garantir la transmission aux générations futures.

En bref, un témoignage essentiel et qui représente un lien intangible entre le passé, le présent et l’avenir.

L’ensemble de l’exposition permanente est quadrilingue FR-NL-DE-EN. Des tablettes à feuilleter vous montreront d’anciennes photos, d’anciennes illustrations, les pages des carnets de voyage,…

Des capsules vidéo de spécialistes en muséologie, en océanographie, en archéométrie, en restauration d’oeuvre d’art… livrent leurs témoignages précieux et apportent de l’interactivité avec le visiteur.

Ouverture au public dès le 16 juin 2017. Visite comprise dans le prix d’entrée habituel de l’Aquarium-Muséum, sans supplément tarifaire. Visite guidée thématique sur réservation.
La salle sera prochainement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Cette nouvelle salle permanente s'inscrit dans le cadre du bicentenaire de l’Université de Liège

> Téléchargez ici le dossier de présentation (PDF).


< Retour page "Expositions"